Accueil > Actualités > Presse > 7e conférence des ministres africains de la Fonction publique

7e conférence des ministres africains de la Fonction publique

La 7e conférence des ministres africains de la Fonction publique, visant à mettre en place un plan d’action continental sur la reconstruction et le développement post-conflit des administrations publiques africaines, s’est ouverte vendredi à Brazzaville, en République du Congo.

La cérémonie d’ouverture de ces assises a été placée sous le patronage conjoint du ministre congolais de la Fonction publique et de la Réforme de l’Etat, Guy Brice Parfait Kolélas et la ministre burundaise du Travail, de la Fonction publique et de la Sécurité sociale, Annonciata Sendazirisa.

Parmi les questions qui feront l’objet des débats au cours des travaux des experts, figurent les six piliers considérés comme des leviers de l’administration publique dont la transformation va améliorer la capacité des services publics africains. Il s’agit de la prestation de service et le développement, des ressources humaines, des Technologies de l’information et de la communication (TIC), du développement organisationnel et institutionnel, du budget, de la mobilisation des finances et des ressources et du suivi et évaluation.

« Nous attendons de cette réunion un débat enrichissant, visant à transformer notre plan d’action continental 2008-2013, en un plan d’action continental 2012-2017 et à l’opérationnaliser. Nous vous assurons de la disponibilité du Burundi à organiser la future réunion sur cette thématique », a déclaré la ministre burundaise, en qualité de présidente de ces assises.

Cette conférence de Brazzaville connaît la participation de plusieurs pays post-conflits notamment le Burundi, la République démocratique du Congo (RDC), les Comores, le Libéria, la République centrafricaine (RCA), la Sierra Leone, les deux Soudan, la Côte d’Ivoire et le Congo.

Elle analysera également les thématiques identifiées par le bureau de la 7e conférence, entre autres, la journée africaine de la fonction publique, la charte africaine sur les valeurs et les principes du service public et de l’administration publique, le prix de l’innovation dans les services publics en Afrique et la planification et l’architecture des ressources humaines.

Intervenant à cette occasion, le directeur du département des affaires politiques de l’Union africaine (UA), Emile Ognimba, a encouragé les participants à cette session, à s’appuyer sur la charte africaine sur les valeurs et les principes du service public, dans l’intérêt de peaufiner le plan d’action continental 2012-2017.

Cette session s’inscrit dans la dynamique de la reconstruction soutenue par son institution et a reçu le feu vert du Conseil exécutif de l’UA, lors de sa conférence de 2006 à Banjul, a-t-on appris.

La 7e conférence qui se tient du 21 au 22 octobre au niveau des experts, avant la rencontre des ministres. Elle permettra de renforcer le professionnalisme et l’éthique des agents publics, a-t-on précisé.

source : Xinhuanet

Publié le 22 octobre 2011

Suivez nos tweets Suivez nous sur facebook Google+