Accueil > Actualités > Presse > Afrique Centrale : CEMAC/CEEAC - En préparant la fusion

Afrique Centrale : CEMAC/CEEAC - En préparant la fusion

Des experts planchent sur la rationalisation des deux communautés depuis mercredi à Douala.

Mettre un terme aux chevauchements entre la Communauté économique et monétaire de l’Afrique centrale (EMAC) et la Communauté économique des États de l’Afrique centrale (CEEAC). Le groupe d’experts réunis depuis hier à Douala doit travailler dans ce sens. En fait, c’est le Comité de pilotage de la Rationalisation des Communautés économiques régionales en Afrique centrale (COPIL/CERs-AC) qui est ainsi à l’œuvre.

« Il y a un besoin d’harmonisation » entre CEMAC et CEEAC, a expliqué à CT Marie-Yvonne Bonga, Inspecteur général au Minepat, peu après avoir ouvert les travaux au nom du ministre Emmanuel Nganou Djoumessi. A long terme, a-t-elle ajouté, une union des deux entités est envisagée. « C’est pour bien préparer cette fusion » et éviter « les chevauchements » que le groupe ad hoc d’experts a été convoqué. Ils devront, entre autres choses, dresser un chronogramme d’activités ».

Ils devront aussi « faire le point de l’état d’avancement de l’intégration en Afrique centrale », selon Racine Kane, représentant résident de la Banque africaine de Développement (BAD) au Cameroun. Il ajoutera que la BAD« a déjà fait beaucoup » pour l’harmonisation CEMAC/CEEAC, et qu’elle est impliquée dans nombre de projets intégrateurs partant du Cameroun.

La problématique du chevauchement des espaces et schémas d’intégration en Afrique a été examinée lors de la première réunion des ministres africains en charge de l’intégration à Ouagadougou en mars 2006. Il avait alors été demandé à l’Union africaine et aux Communautés économiques régionales (CERs) d’élaborer des mécanismes pour faciliter le processus d’harmonisation et de coordination au sein des CERs et entre elles. Lors du Sommet de l’UA tenu du 25 juin au 2 juillet de la même année à Banjul, une approche de rationalisation par l’harmonisation des politiques et programmes de coopération a été adoptée.

La rencontre de Douala s’achève ce vendredi 11 octobre. Il est attendu des experts une fiche relevant les différentes activités des domaines prioritaires d’harmonisation ainsi que leur chronogramme de mise en œuvre, et un cadre de concertation CEMAC/CEEAC.

Source : Cameroon tribune

Publié le 11 octobre 2013

Suivez nos tweets Suivez nous sur facebook Google+