Accueil > Programmes > Architecture africaine de la gouvernance > À propos de l’AGA > Définition, nature, structure, objectif et portée

Définition, nature, structure, objectif et portée

Définition, nature et structure

L’AAG est le cadre global, politique, et institutionnel de promotion de la gouvernance en Afrique. L’AAG constitue une réflexion du continent africain sur la manière non seulement de protéger les progrès enregistrés dans les domaines de la démocratie et de la gouvernance, mais aussi de les renforcer.

L’AAG porte sur la répartition des tâches et le partage des responsabilités impliquant une série de partenariats qui devraient aboutir à la mise en place d’une coordination au niveau aussi bien régional que continental. Elle a pour objectif à la fois de compléter la responsabilité première des Etats dans le domaine de la gouvernance, de faciliter l’intégration régionale et d’encourager un engagement international en faveur du continent dans le domaine de la gouvernance. Une forte et efficace AAG nécessite par conséquent des structures nationales solides, opérationnelles et responsables.

Le plan stratégique de la Commission de l’Union africaine (CUA) pour la période 2009-2012, approuvé par les chefs d’Etat et de gouvernement, confère à la CUA le mandat « de rendre effectif la bonne gouvernance, la démocratie, les droits de l’homme, un développement respectueux des droits, y compris les droits économiques et sociaux, culturels et environnementaux. À cet égard, la Commission a été chargée de promouvoir et de faciliter la mise en place d’une architecture appropriée pour la promotion de la bonne gouvernance, basée sur les institutions et organes existants ».

L’établissement de l’AAG n’a pas pour objectif de créer de nouvelles institutions, mais l’amélioration de la coordination entre les organes et les institutions de l’Union africaine (AU) comme un mécanisme de renforcement de leur capacité et d’optimisation de leur impact. Voir à cet effet la Charte Africaine de la démocratie, des élections et de la gouvernance, et la Charte Africaine des valeurs et des principes du service public.

Objectif

L’objectif stratégique de l’AAG est de rendre effectif la bonne gouvernance, la démocratie, les droits de l’homme et un développement respectueux des droits, y compris les droits économiques et sociaux, culturels et environnementaux. L’AAG voudrait parvenir à cet objectif en :

  • Formalisant, consolidant et encourageant une collaboration plus étroite entre les organes et les institutions de l’UA, et les autres parties concernées ;
  • Instaurant un mécanisme de coordination des efforts d’appropriation et de mise en œuvre de l’agenda africain de gouvernance, au niveau continental et régional ;
  • Renforçant la capacité des organes et des institutions de l’UA dans la promotion, l’évaluation et le suivi des évolutions de la gouvernance.

Portée

L’AAG cherche à faciliter la mise en œuvre et à compléter les efforts des États Membres dans le respect de leurs engagements, conformément à l’article 3 de l’Acte constitutif et aux autres déclarations de l’UA. Ces engagements qui sont de nature économique, sociale, politique et culturelle tels que le genre, la paix et la sécurité. se retrouvent dans les Conventions, Protocoles, Chartes et Traités au niveau aussi bien régional que continental. Plus spécifiquement, ils incluent parmi tant d’autres la gestion des fonds publics (responsabilité, corruption), la transparence dans la gestion des affaires (transparence et reddition des comptes au Parlement), un cadre légal et juridique (application efficace et juste de la loi), l’amélioration de la qualité des institutions représentatives et des transitions (élections et participation publique), un comportement responsable des agences d’exécution (droits de l’homme) et la fourniture de services (service public et gouvernance locale).

Publié le 9 décembre 2010