Accueil > Que faisons-nous ? > Publications > Bulletins de l’IAG > L’Afrique est une promesse - Mai 2010

L’Afrique est une promesse - Mai 2010

L’Afrique est une promesse. « Chaque miette de vie doit servir à conquérir la dignité » (Fatou Diome).

Deux Africains sur trois ont moins de 25 ans. Plus de 4 Africains sur 10 n’ont pas vingt ans (43%). En cette année de festivité du cinquantenaire des « indépendances » de la majorité des pays africains, il n’est pas inutile de rappeler que les États d’un continent, si jeune par sa population, « fêtent » un moment que près de 80% de ses habitants n’ont pas connu. Cet événement est révélateur d’une double dimension. La première est classique en ce qu’elle renforce et institue la fonction essentielle qu’est le devoir de mémoire sans lequel il est entendu qu’un « peuple » n’a pas de salut. La seconde piste de lecture nous incite à observer les événements qui récoltent l’assentiment ou qui retiennent l’attention massive des peuples d’Afrique au cours de ces dernières années. Force est de constater que, de Dakar à Douala, d’Accra à Kinshasa, de Monrovia à Mogadiscio, le dernier événement pour lequel les jeunesses d’Afrique ont littéralement chanté en chœur concerne l’élection du président des Etats-Unis d’Amérique ! Et l’évènement qu’ils attendent tous avec la même impatience unanime–du Cap au Caire, d’Abidjan à Antananarivo–est la Coupe du Monde de football qui se tiendra en Afrique du Sud du 11 juin au 11 juillet prochain. Cette dissonance entre des évènements a priori très différents manifeste des référentiels, des manières de voir et de se voir au monde, relativement éloignés les uns des autres. Cette fracture idéelle et matérielle, réelle et quotidienne pourrait résumer les aspirations profondes des groupes sociaux et des individus en Afrique, au-delà des frontières : un désir immense de reconnaissance et une volonté profonde de dire leur appartenance au monde contemporain.

Publié le 10 mai 2010

Suivez nos tweets Suivez nous sur facebook Google+