Accueil > Actualités > Presse > Pour un rôle croissant des femmes dans la résolution des conflits en Afrique (...)

Pour un rôle croissant des femmes dans la résolution des conflits en Afrique de l’Ouest

L’atelier régional de formation aux techniques de médiation destinées à 32 femmes Leaders de la société civile en Afrique que l’Ouest s’est clôturé vendredi. Cette formation en trois volets vise à renforcer les capacités de femmes de la région de la Communauté Économique des États de l’Afrique de l’Ouest (CEDEAO) dans les techniques de médiation, de plaidoyer, de négociation et de mise en œuvre des accords de paix.

« Cette formation a pour vocation d’aiguiser les connaissances et les compétence des participantes pour qu’elles puissent intégrer davantage de processus de médiation et y apporter la dimension du genre », a déclaré Dr Joséphine Odera, Directrice Régionale pour l’entité des Nations Unies pour l’Egalité des sexes et l’Autonomisation des femmes (ONU Femmes).

Cette initiative découle du Plan d’action régional pour la mise en œuvre des résolutions 1325 et 1820 du Conseil de Sécurité des Nations Unies en Afrique de l’Ouest. L’une des ambitions du Plan d’action régional est de préparer un certain nombre de femmes médiatrices de haut niveau issues de la société civile à intervenir efficacement dans la résolution des conflits dans la sous-région.

Dr Odera a ajouté que « l’ONU Femmes et le Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA) continueront à soutenir les efforts visant à s’assurer que les femmes leaders ont les compétences requises pour occuper une place légitime à la table de négociations en faveur de la paix et stabilité ». Elle plaidé pour un rôle accru des femmes qui ont un rôle clé à jouer dans le domaine de la consolidation de la paix dans la sous-région.

Said Djinnit, Représentant du Secrétaire général des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest s’est fait l’écho du message du Secrétaire général (SG) des Nations Unies à propos des résolutions 1325 et 1820 du Conseil de Sécurité et a affirmé qu’« une paix durable nécessite la pleine participation des femmes. Leurs perspectives, leur leadership et leur représentation équitable sont indispensables dans notre combat pour la paix ». Il a réitéré la détermination du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA) à rester mobilisé dans son combat pour les femmes en soutien aux efforts des organisations régionales en faveur de la paix et de la stabilité.

Les participantes issues de 16 pays dans la région de la CEDEAO étaient rassemblées aux côtés des experts du Bureau des Nations Unies pour l’Afrique de l’Ouest (UNOWA), le Réseau Ouest-africain sur la Paix (WANEP), le Réseau Paix et Sécurité pour les Femmes de l’espace CEDEAO (REPSFECO), Swisspeace et l’Entité des Nations Unies sur l’égalité des sexes et autonomisation des femmes, ONU-Femmes

Publié le 11 octobre 2011

Suivez nos tweets Suivez nous sur facebook Google+