Accueil > Actualités > Agenda > VIIIè Forum Africain de la Gouvernance

VIIIè Forum Africain de la Gouvernance

16-18 octobre 2012
Gaborone, Botswana

Outcome Statement

1. Le Forum Africain sur la Gouvernance en Afrique (FAG) est un programme phare de gouvernance du PNUD, conçu comme initiative conjointe avec la Commission Économique des Nations Unies pour l’Afrique (CEA) dans le cadre de l’Initiative Spéciale du système des Nations Unies pour l’Afrique (UNSIA). Ce partenariat stratégique entre le PNUD et la CEA sur le FAG associe également la Commission de l’Union africaine (CUA).

Le FAG est un espace de dialogue politique et de réflexion opérationnelle multi-acteur et de haut niveau. Il rassemble, à échéance constante, des dirigeants Africains, des représentants de la société civile, des secteurs public et privé, des experts et universitaires reconnus, des Think tanks et les partenaires au développement pour discuter d’un sujet thématique considéré comme important sur l’Agenda de Gouvernance Africain.

C’est derrière cette toile de fond que le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD), la Commission Économique pour l’Afrique (CEA) et la Commission de l’Union africaine (CUA) vont organiser le huitième Forum Africain sur la gouvernance (FAG-VIII) à Johannesburg (Afrique du Sud) en Octobre 2012. Les deux agences de l’ONU et la CUA collaborent étroitement avec d’autres acteurs clés de la gouvernance en Afrique dans la préparation de cet événement : le gouvernement de la République d’Afrique du Sud et les gouvernements des pays Africains ; l’Agence de planification et de coordination du NEPAD (NPCA) ; le Parlement Panafricain (PAP) ; le Secrétariat du Mécanisme Africain d’évaluation par les pairs (MAEP) ; la Banque Africaine de Développement (BAD) ; les organisations de femmes en Afrique ; les organisations de la société civile en Afrique ; différents instituts de recherche, universités et think tanks travaillant sur la gouvernance en Afrique ; les partenaires au développement ainsi que les agences des Nations Unies et organisations intergouvernementales qui font partie du Pôle gouvernance du Mécanisme de Coordination Régional (RCM).

2. Sept Sessions du FAG ont déjà eu lieu depuis le lancement de
l’initiative :

- La première à Addis-Abeba (Éthiopie) en Juillet 1997, avec pour thème ‘l’état de la gouvernance en Afrique’ – thème du reste repris par le IVe Forum Africain du Développement ;

- La seconde à Accra (Ghana) en Juillet 1998, avec pour thème ‘le dialogue sur la redevabilité et la transparence comme composantes clefs de la gouvernance démocratique’ ;

- La troisième à Bamako (Mali) en Juin 1999 et a permis aux participants de réfléchir aux ‘rapports entre bonne gouvernance et gestion des conflits’ ;

- La quatrième à Kampala (Ouganda) en Septembre 2000. Elle a porté sur ‘les processus parlementaires et les réformes de gouvernance’ ;

- La cinquième à Maputo (Mozambique) en Mai 2002, autour du thème ‘La gouvernance locale pour la réduction de la pauvreté’ ;

- La sixième à Kigali (Rwanda) en Mai 2006, centrée sur le ‘Mécanisme Africain d’Evaluation par les Pairs (MAEP)’ ;

- La septième à Ouagadougou (Burkina Faso) en Octobre 2007, sur ‘la construction d’États capables en Afrique’.

3. On doit souligner la grande continuité et la cohérence des thèmes retenus pour les différents Forums Africains de la Gouvernance, lesquels ont cherché à atteindre chaque fois trois principaux objectifs stratégiques :

a. Rapprocher les acteurs et processus légitimes de la gouvernance démocratique et de développement en Afrique et renforcer leurs partenariats sur la base d’un consensus autour de valeurs communes en matière de régulation de l’espace public, de participation politique, de respect des droits de l’Homme et de gestion du bien public ;

b. Accroître la sensibilisation et faciliter l’échange d’informations, d’expériences et de meilleures pratiques entre les gouvernements africains, les secteurs public et privé, les organisations de la société civile, les partenaires au développement et autres parties prenantes de manière à renforcer les capacités, les mécanismes et les institutions pour la promotion de la gouvernance démocratique et de développement ;

c. Encourager l’adoption et la mise en œuvre par les Africains et pour les Africains de politiques concrètes, de mesures institutionnelles et programmatiques qui répondent aux défis de gouvernance au sein des pays du continent.

4. Le thème retenu pour le huitième Forum Africain sur la Gouvernance s’inscrit dans ces perspectives. Il s’agit de « la Démocratie, les Élections et la Gestion de la Diversité en Afrique ». Ce sujet de réflexion a été choisi par le Comité directeur du FAG-VIII lors de sa réunion des 4 et 5 Octobre 2010 à Johannesburg (Afrique du Sud) sur la base d’un double constat.

- D’une part, le fait que l’Afrique a enregistré depuis le début de la décennie 2000 de nombreux progrès et avancées en matière de construction et d’institutionnalisation de la démocratie représentative et participative ; progrès dont témoignent la routinisation des élections comme mode d’accès au pouvoir politique et les sept alternances politiques qui ont sanctionné les scrutins présidentiels organisés depuis 2011 (Niger, Zambie, Guinée-Conakry, Cap-Vert, Côte d’Ivoire, Tunisie, Sénégal).

- D’autre part, le constat selon lequel ces progrès et avancées restent tributaires de défis majeurs dont le principal est la gestion de la diversité en Afrique, comme l’ont montré les récentes dynamiques sociales et tensions connues dans différents pays du continent et qui pour certaines ont débouché sur des crises politiques voire des conflits.

Le choix de ce thème prend une audience particulière dans le contexte de l’entrée en vigueur récente de la Charte Africaine de la Démocratie, des Élections et de la Gouvernance ainsi que de la volonté exprimée dans la déclaration adoptée à l’issue du 16è sommet de l’Union Africaine et dans celle du dernier Forum des Chefs d’États et de Gouvernements de renforcer la participation des d’États Africains au processus du MAEP dans la perspective d’édification d’une gouvernance démocratique, redevable et de développement sur le continent.

Le FAG VIII mettra l’accent sur quatre sous-thèmes principaux : (a) la démocratie, (b) la compétition politique et la gouvernance électorale ; (c) la gestion de la diversité et (d) le renforcement de la participation des populations. Trois pré-forums sont organisés pour débroussailler ces sous-thèmes et dégager des pistes de réflexion susceptibles d’alimenter les échanges lors du FAG :

- un pré-forum sur ‘l’égalité de genre, les élections et la gestion de la diversité en Afrique’ (tenu à Kigali au Rwanda du 1er au 3 Novembre 2011) ;

- un pré-forum sur ‘le renforcement de la participation de la jeunesse, les élections et la gestion de la diversité en Afrique’ (organisé à Accra au Ghana du 28 au 30 Novembre 2011) ;

- un pré-forum sur ‘les expériences régionales en matières de démocratie, élections et gestion de la diversité en Afrique impliquant notamment les Communautés Économiques Régionales’ (prévu à Arusha en Tanzanie les 30 et 31 Mai 2012).

4. Une des spécificités du Forum Africain de la Gouvernance 2012 tient au fait qu’il est étroitement articulé avec le Rapport Africain de la Gouvernance III dont la troisième édition, prévue pour 2012, porte sur le thème ‘Élections et gestion de la diversité en Afrique’. Résultant également d’une initiative conjointe du PNUD et de la CEA, le Rapport Africain de la Gouvernance met en œuvre une méthodologie unique qui croise trois types d’instruments : les opinions d’experts ; les enquêtes nationales sur les ménages ou les groupes de discussion ciblés ; la recherche documentaire. Le Rapport Africain de la Gouvernance III couvrira près de 45 pays Africains et sera structuré autour de rapports pays, profils pays et d’un rapport continental global.

La congruence des thèmes du FAG VIII et du Rapport Africain de la Gouvernance III est une décision délibérée du Comité directeur du FAG-VIII. Son objectif est de développer des synergies entre ces deux initiatives en amont - à travers le renforcement du travail d’exploitation des résultats des précédents rapports, de collecte de données et de préparation de la réflexion opérationnelle - et en aval - par la capitalisation des enseignements qu’ils permettront de dégager- en vue de la consolidation d’une gouvernance démocratique et de développement intégrant la diversité en Afrique.

En tant que partenaire stratégique du PNUD et de la CEA, l’Institut Africain de la Gouvernance (IAG) vous tiendra régulièrement informés des préparatifs du FAG VIII.


Voir en ligne : Forum sur la gouvernance en Afrique

Publié le 16 octobre 2012

Suivez nos tweets Suivez nous sur facebook Google+